TannenbaumGS11

Directrice scientifique de l’Institut de la santé des femmes et des hommes, Instituts de recherche en santé du Canada, Canada

Cara Tannenbaum est directrice scientifique de l’Institut de la santé des femmes et des hommes des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Elle a reçu le prix AFMC–May-Cohen pour l’équité, la diversité et le genre décerné par l’Association des facultés de médecine du Canada, le prix Betty-Haven de l’application des connaissances dans le domaine du vieillissement décerné par les IRSC et le prix Femmes de mérite de 2015 dans la catégorie « santé » décerné par la Fondation Y des femmes. Dre Tannenbaum a obtenu son diplôme de médecine de l’Université McGill, où elle a reçu une formation en épidémiologie et en biostatistique. Elle est titulaire de la Chaire pharmaceutique Michel-Saucier en santé et vieillissement à l’Université de Montréal. Sur la scène internationale, elle soutient l’intégration des considérations de sexe et de genre à la recherche et à la pratique générales. Elle travaille à Montréal à titre d’interniste, de spécialiste de la santé des femmes et de gériatre.

Zincir HeywoodGS11

Professeure d’informatique à la Dalhousie University, Canada

Nur Zincir-Heywood, Ph. D., est professeure titulaire en informatique à la Dalhousie University, à Halifax. Elle est membre fondatrice de la Women in Technology Society (WiTS), où elle est également conseillère, et présidente fondatrice du comité pour une culture du respect en informatique (CoReCS) à la Dalhousie University. Depuis 2005, la WiTS défend les intérêts des femmes et suit l’évolution du milieu universitaire et professionnel des technologies de l’information et des communications. Depuis 2015, le CoReCS s’attaque, par la mobilisation et l’éducation, aux questions d’intégration, d’équité et de respect qui touchent les étudiants, les professeurs et les employés. Ce comité unique à l’Université est devenu un modèle pour d’autres facultés. En mars 2015, Mme Zincir-Heywood a organisé, en collaboration avec Women in Science and Engineering Atlantic et l’Atlantic Association for Research in Mathematical Sciences, la première présentation à l’extérieur des États-Unis du documentaire intitulé Big Dream: Empowering Girls to Pursue a Future in STEM fields.

Henderson

Analyste des politiques à la Direction des politiques et des relations extérieures, Condition féminine Canada, Canada

Linda Henderson est analyste des politiques et formatrice dans l’équipe de l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) à Condition féminine Canada (CFC). Elle a travaillé pendant plus de 25 ans à la conception de programmes, de politiques et de cours dans le domaine du développement international pour une importante organisation non gouvernementale canadienne avant d’entrer au gouvernement du Canada en 2010 pour préparer et donner de la formation sur l’ACS+ au sein de l’Agence de la santé publique du Canada et d’Affaires autochtones et du Nord Canada. Depuis 2011, elle aide à diriger l’équipe de CFC chargée de renforcer les capacités relatives à l’ACS+ dans l’ensemble du gouvernement. Pour ce faire, elle met sur pied et donne de la formation et des outils sur l’ACS+, collabore avec des partenaires à l’organisation d’activités d’apprentissage sur l’ACS+ et donne des conseils d’experte et du soutien pour appuyer la mise en œuvre de l’ACS+ dans le secteur des sciences, de l’économie, de la recherche et de la santé du gouvernement. Linda Henderson est titulaire d’un diplôme en administration des affaires de l’Université d’Ottawa et a reçu une formation professionnelle en analyse comparative entre les sexes, en animation et éducation auprès des adultes, en adaptation culturelle et en conception et évaluation de programmes.

CindyBell sm

vice-présidente exécutive, Développement corporatif, Génome Canada, Canada

Cindy Bell est entrée en fonction à Génome Canada en août 2000. De juillet à décembre 2015, elle a été présidente et PDG de façon intérimaire. Depuis 2008, elle est vice-présidente exécutive, Développement corporatif chez Génome Canada. Elle dirige l’élaboration et la mise en œuvre d’initiatives et de moyens stratégiques qui amélioreront le modèle d’affaires de Génome Canada et lui procureront du financement pour appuyer la recherche en génomique au Canada.
 
De 2000 à 2008, elle a occupé le poste de vice-présidente, Programmes de génomique. À ce titre, elle devait fournir des conseils en matière de politiques et de stratégies sur les aspects scientifiques et autres des programmes de Génome Canada. Avant Génome Canada, de 1994 à 2000, Mme Bell a occupé les fonctions de directrice adjointe à la Direction générale des programmes des Instituts de recherche en santé du Canada. De 1986 à 1994, Mme Bell a été chercheuse à l’Université de Californie à Riverside. Ses recherches ont porté sur l’anomalie de base de la fibrose kystique, une maladie génétique. Elle a obtenu un doctorat en génétique de l’Université McGill en 1986.